Faire de l’écotourisme en Argentine, que faut-il prendre en compte ?

En tant que variante du tourisme alternatif, un voyage de ce type dans ce pays doit suivre certaines directives. Le visiteur doit considérer ceci pour en vivre une expérience dans les règles de l’art. Pour cela, quelques informations sont à connaître impérativement pour apprécier cette destination tout en respectant la nature.

Les activités à faire pendant une aventure à travers son territoire

Par définition, l’écotourisme est le fait de voyager en mettant à l’honneur les merveilles de la nature. Ce sont donc les vedettes des expéditions. L’Argentine en propose quelques-unes que les visiteurs peuvent apprécier. En Patagonie par exemple, l’activité phareentre les mois de mai à décembre est d’observer des baleines. L’aventure nécessite une bonne organisation, mais elle promet de forts ressentis. L’observatoire ornithologique pour sa part est aussi une étape incontournable pour un tourisme écologique. La région de la Cordoba est l’une des plus prisées pour cela. Plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux sont à découvrir dans des sites d’exception. Le parc national d’Igazu ainsi que les étangs de l’Iberá sont aussi des endroits tout indiqués pour le faire. Par ailleurs, un safari est possible entre les richesses naturelles de la Patagonie. Il y a le choix entre la Pampa ou le village de Bahia Bustamante.

Des prescriptions à respecter suivant les caractéristiques d’un séjour écologique

De l’écotourisme en Argentine doit tenir compte de quelques points essentiels. La première règle en est le silence durant les excursions. En effet, pour pouvoir profiter de la nature dans toute sa splendeur, il est préférable d’éviter toutes perturbations occasionnées par l’escapade. Cette règle est d’autant plus importante pour les observations des oiseaux dans leur habitat. Cela fait partie des lignes directrices d’un séjour en argentine suivant une approche écologique. Cette discrétion est d’autant plus valable pour le fait d’appâter les animaux avec de la nourriture. Les expéditions doivent être les plus respectueuses possible de l’état sauvage des sites. Cela se traduit aussi par une distance de sécurité à tenir durant les immersions en pleine nature. Par ailleurs, d’autres mauvaises habitudes comme la cueillette de fleurs dans la forêt ou la déviation des sentiers battus sont à éviter. Ceci est lancé pour garder intacts les sites visités.

Le domaine de définition d’un voyage écologique dans un pays comme l’Argentine

Après ces explications plutôt inhabituelles, un résumé de ce mode opératoire de vacances est à faire. Voici alors quelques traits déterminants pour un tourisme écologique dans les règles. Ses directives découlent de divers principes comme la minimisation des impacts physiques ou l’implication des visiteurs dans les conservations. Il y a aussi la participation à la prise de conscience sur les enjeux naturels et environnementaux. Durant un séjour en Argentine respectueux de la nature, cela se traduit par des éducations concernant les bonnes pratiques propres à cette destination. Pour ce qui est des rapports avec les habitants, les visiteurs ont l’obligation de reconnaître les droits et les croyances spirituelles ou encore de générer des retombées économiques. Tenir compte de tous ces aspects nécessite une préparation et une organisation sérieuse du déroulement du séjour. Différentes agences de voyages sont consultables pour vivre cette expérience singulière en Argentine.

No Comments

Leave a Comment